Archives de catégorie : Maintenance

LA CGT FORCE DE PROPOSITION A LA DMP !

En juin 2012, la Direction de Keolis Lyon a dû dénoncer sa cartographie des emplois au sein de la Direction de la Maintenance Patrimoniale (DMP) suite à l’action en justice de salariés accompagné par la CGT.

Des séances de négociations se sont tenus qui ont abouti à des différents de fonds entre la Direction et notre organisation syndicale !

C’est pour cette raison qu’en date du 3 juin 2013, la CGT a adressé à la Direction un projet d’accord en lui demandant de revenir à la table de négociation pour discuter sur la base de notre proposition.

Les nouvelles technologies, que ce soit dans les ateliers, les services électroniques, installations fixes voies et bâtiments, documentations, les services administratifs, ont considérablement évolué et chaque jour par leurs qualifications, leurs savoirs faire et leur conscience professionnelle, les salariés mettent tout en œuvre pour assurer leur mission de service public. Ainsi notre proposition vise à améliorer la Convention Collective Nationale en y incluant des évolutions plus favorables.

– Proposition d’accord CGT

– Proposition d’accord de la Direction

NEGO D.M.P. « LA MASCARADE »

« Négos » Maintenance.

La CGT  claque la porte de cette mascarade.

 

Suite à l’annonce de la direction de maintenir la cartographie actuelle en prétextant que seule la grille des coefficients avait été dénoncée!!! La 4ème réunion de négociation sur un projet d’accord  c’est terminée plus tôt que prévu pour la CGT.

La pseudo volonté de négociation de la part de la direction n’est qu’un leurre, tout comme l’a été « édifis ».

Pour ces raisons la CGT n’a pas souhaité poursuivre cette mascarade et de ce fait a quitté la séance, l’unique but recherché par la direction étant l’instauration du coefficient intermédiaire 230, après sa condamnation devant les tribunaux à l’initiative de la CGT, et en aucun cas l’évolution des salariés au sein de leurs métiers à la DMP.

La CGT mettra tout en œuvre pour que la direction prenne en compte et reconnaisse, la technicité, le savoir-faire, les diplômes et l’expérience professionnelle de tous les salariés de la maintenance.

La CGT ne signera aucun accord qui limiterait toute évolution dans chaque métier, en termes de coefficient et de déroulement de carrière.

 

 

Lyon le 31/10/2012

LA MAINTENANCE MOBILISEE

Il s’agissait de donner un coup de semonce à l’ensemble de la hiérarchie de la maintenance pour que soit négocié une autre organisation du travail afin de réduire les risques organisationnels,  mais également des moyens humains, matériels et financiers supplémentaires pour assurer convenablement leur mission de service public.

La Direction, loin d’essayer de négocier a préféré tendre le bâton pour dissuader les traminots de la maintenance de faire grève. Chacun ayant reçu en main propre un courrier de leur responsable   les menaçants de sanctions s’ils osaient se mettre en grève.

Ce qui n’a pas pesé sur la mobilisation, puisque, ce mercredi 30 novembre, les salariés de la maintenance surface se sont mobilisés à plus de 70% et une quarantaine de traminots étaient présent sur le piquet de grève à UTN.

MAINTENANCE EN SOUFFRANCE !

Tant l’organisation du travail que le manque de moyens humains pèsent lourdement sur les salariés de la maintenance se traduisant par des risques organisationnels.

La dernière preuve en la matière est le cas d’un ouvrier d’UTN, qui ne comprenant pas les dérives autoritaires de sa hiérarchie, a été poussé à bout perdant alors toute contenance. Son cas fut traité au conseil de discipline, et seule l’attitude responsable des salariés élus au conseil de discipline lui a  évité la sanction ultime.

Si ce cas peut paraître isolé, il n’en reste pas moins qu’il est la culmination de cette souffrance au travail vécue par les salariés de la maintenance et issue d’une organisation du travail ni partagée ni négociée.

 

Pour dénoncer cette souffrance

et revendiquer une autre alternative

TOUS ENSEMBLE LE MERCREDI 30 NOVEMBRE 2011 !

RDV à 8h30 à UTN