Archives de catégorie : UTS

C3 C’EST TROP, LES USAGERS AU SECOURS DU SERVICE PUBLIC

Un collectif d’usagers s’est créé le 15 mai 2012 pour protester contre les trop nombreux problèmes qu’ils rencontrent sur la ligne C3. Ligne qui est la plus fréquentée du réseau de bus et qui pourtant manque cruellement de moyens humains, matériels et financiers.

Lors de la première réunion de ce collectif, La CGT, à la demande des conducteurs de la ligne C3, était présente et a apporté son soutien à la démarche engagé par le collectif d’usagers. D’autant que les propositions portées par les usagers de la C3 rejoignent en grande partie ceux des usagers pour améliorer les conditions d’exploitation de cette ligne :

  1. Des couloirs réservés aux bus dans les deux sens sur l’ensemble du parcours;
  2. La priorité aux feux pour les bus;
  3. Au Poste de Commande Bus, un agent dédié uniquement à la régulation de la ligne C3;
  4. Une meilleure verbalisation du stationnement sauvage et une organisation des livraisons ne pénalisant pas les bus;
  5. Une offre de bus plus importante, en rétablissant à minima les 2 bus de la C3 disparu depuis Atoubus.

 

La CGT a recueillie auprès des conducteurs de la ligne C3 une quarantaine de signature qui a été remis au collectif et pour ceux qui souhaitent signer cette pétition il n’est pas encore trop tard en vous rendant soit :

C3, Ras-le-bol !

Encore une fois, il faut taper du poing sur la table pour faire comprendre que la situation n’est plus tenable sur la C3.

En effet, voilà maintenant quelque temps que la CGT alerte la Direction des difficultés rencontrées par les agents en service sur cette ligne. Des difficultés de deux natures et sur lesquelles il devient urgent d’intervenir :

Le management de la  ligne : entre des régulateurs du PC Bus qui n’ont pas les moyens de réguler convenablement la ligne et prenant des initiatives malheureuses et mal comprises par les conducteurs, et un chef de groupe zélé et reposant sa technique de management sur la menace plutôt que sur les compétences (voir « Un maitrise se prenant pour un flic ?« ), les salariés sont exaspérés par la pression mise sur leur épaule !

Les conditions de travail : déjà dénoncées par la CGT au démarrage de la C3, et qui au fil du temps n’ont fait que se dégrader, il est urgent d’insuffler des moyens humains, matériels et financiers pour garantir des conditions de travail et d’exploitation supportables par les conducteurs.

La CGT portera ces deux axes pour, dans un premier temps, demander à la Direction des réponses satisfaisantes pour répondre au ras-le-bol exprimé par les agent, et, dans un deuxième temps dans le cadre d’Atoubus, que cela ne se traduise pas à nouveau par une dégradation des conditions de travail sur la C3.

La prochaine réunion dans le cadre de la notification, le mercredi 25 mai, sera déterminante sur la réelle volonté de l’entreprise de prendre en compte les exigences des salariés de la C3 !

A suivre …

Un maitrise se prenant pour un flic ?

Encore une fois l’entreprise, ou tout du moins un agent de maitrise un peu trop zélé, a démontré toute l’attention qu’elle porte aux salariés !

En effet, alors qu’un collègue, conducteur au dépôt d’UTS, se trouvait, injustement, accusé de vol par une usagère, un agent de maitrise n’a rien trouvé de mieux que de mettre en porte à faux ce salarié, en présence de son accusatrice, en se permettant  de le fouiller ?!?

Résultat de ce magnifique acte de management : un salarié qui a la confirmation que sa hiérarchie directe n’a pas confiance en lui et un arrêt de travail à cause de l’attitude irresponsable de l’agent de maîtrise ! Sans parler des conséquences psychologiques sur ce salarié victime d’un management mêlant amateurisme et zèle !

La CGT ayant eu connaissance de ce dysfonctionnement a interpellé de suite la Direction lors de la plénière du Comité d’Entreprise du 3 mai 2011.

Nous avons par ailleurs rencontré, avec FO et Autonome, la direction du dépôt de La Soie en présence du Responsable des Ressources Humaines (RRH) mode bus et à ce jour nous n’avons aucun retour sur les dispositifs correctifs envisager par le RRH bus.

Voir la déclaration.